Comment mettre à jour un site Web WordPress

Comment mettre à jour un site Web WordPress

Pourquoi mettre à jour un site WordPress?

Votre site WordPress ralentit et devient moins stable. Vous constatez que les outils en lignes pour vérifier la vitesse d’un site vous affichent une longue liste de problèmes. Votre service d’analyse de site vous envoie des messages d’erreurs à inspecter. Et le site marche moins bien sur appareil mobile.

Ce sont tous des signes qui indiquent l’urgence de mettre à jour un site Web WordPress.

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Les étapes de la mise à jour

1. Créer une archive de sécurité de votre site Web

Avant d’effectuer des mises à jour importantes, réaliser une copie de sécurité de votre site Web s’impose. Ça permet la réinstallation rapide en cas de problème. Voici 3 possibilités qui s’offrent à vous :

  1. L’hébergeur de votre site Web fournit l’archivage journalier avec remise en ligne en un clic. Dans ce cas idéal, si votre mise à jour se passe mal, vous pouvez choisir une date antérieure comme la journée d’avant, et réinstaller votre site en un clic.
  2. Vous possédez un plug-in d’archivage commercial. Ce type de plug-in comprend l’installation à partir de l’archive du site à même votre site Web.
  3. Créer une archive à la main. Cette version se réalise directement depuis le panneau de contrôle (cPanel) de votre hébergeur. Ça consiste à produire une copie de sécurité des fichiers dans un .zip du contenu du dossier public_html, et puis d’exporter la base de données à partir de phpMyAdmin en .zip. Si un problème survient, vous pouvez remplacer les fichiers et importer la copie de la base de données.

2. Vérifier si vous possédez les licences de vos plug-ins et de votre thème

Dans la plupart des sites, des plug-ins, ainsi que le thème, demandent une licence active pour accéder aux mises à jour. Donc, vous devez vérifier vos licences. Autrement, vous devez vous en procurer de nouvelles.

Dans le cas où un plug-in ou un thème n’est plus soutenu, la recherche d’un remplaçant et ajuster votre site Web en conséquence est nécessaire.

3. Supprimer les plug-ins et thèmes installés qui ne servent pas

Supprimer tout ce qui ne sert pas dans le site permet d’éviter des problèmes de conflit de plug-ins et de thème, et d’alléger le temps de chargement des pages.

4. Vérifier la taille des images installées dans votre site

Le poids des images influence grandement le temps de chargement d’une page Web. Des images lourdes ralentissent l’apparition des pages. La règle de base consiste à sauvegarder une image JPG à qualité 50 %.

Un plug-in comme WP-Optimise comporte l’option de compression des images pour les alléger.

5. Mettre à jour les plug-ins, un plug-in à la fois

La méthode classique consiste à mettre à jour un plug-in à la fois. En agissant de cette manière, dépister un plug-in qui pose problème devient facile. Après, on vérifie rapidement le site.

6. Mettre à jour le thème du site

Idéalement, le thème installé dans votre site comporte un «thème enfant» (child theme). Si votre site possède un thème enfant, quand le thème «parent» est mis à jour (le thème principal), les ajustements du thème enfant sont conservé.

Autrement, vous pouvez perdre l’ensemble des modifications effectués au thème parent à chaque mise à jour du thème.

7. Vider les caches de votre navigateur, plug-in de cache et la cache de votre serveur

Pour vérifier le bon fonctionnement de votre site après les mises à jour, vider les différentes caches est nécessaire. Sinon, vous pourrez voir l’ancienne version du site plutôt que la nouvelle.

  1. Cache des navigateurs. Ici, on parle de l’historique de Chrome, Edge, Firefox et les autres «browser».
  2. La cache des plug-ins. Des plug-ins pour accélérer l’apparition du site en plaçant les pages en cache existent. Si vous en avez un dans votre site, vous devez vider sa cache après une mise à jour majeure.
  3. Cache des serveurs et des CDN. Si le serveur qui héberge votre site Web comporte un outil de cache, et si vous êtes abonné à un service CDN (Content Delivery Network) comme Cloudflare, vous devez nettoyer les caches pour visiter la version modifiée du site.

8. S’assurer du bon fonctionnement de votre site et apporter des ajustements si nécessaire

Vous devez vérifier rapidement l’ensemble de votre site Web après une mise à jour majeure. Des fois, ça peut faire bouger des détails qui devront être ajustés.

9. Vérifier la version de PHP utilisé dans le serveur qui héberge votre site

L’emploi d’une ancienne version de PHP cause le ralentissement insoupçonné d’un site Web. C’est une ressource du serveur. Actuellement, je recommande la version 7.4 pour un site WordPress à jour. Je ne conseille pas la version 8.0 en ce moment pour un site WordPress. Bien entendu, avant de changer la version utilisée du PHP, vous devez vous assurer de la compatibilité des plug-ins et thème avec la version récente.

10. Ajouter un plug-in de cache pour accélérer votre site

L’ajout d’un plug-in de cache comme WP-Optimise (d’autres existent) contribue à accélérer votre site Web. Ce type de plug-in met en cache les pages de votre site Web, ce qui augmente la rapidité des pages.

11. Réaliser une copie de sécurité de votre site à jour

Après ce travail pour mettre à jour un site Web WordPress, c’est le temps de créer une copie de sécurité de votre site modifié selon votre méthode préférée. Idéalement, un duplicata de l’archive existe hors de votre serveur. De cette manière, si un pirate, un problème de serveur ou toute autre possibilité survient, vous avez en main une version propre de votre site pour l’installer.

Comment mettre à jour un site Web WordPress
Photo de la bannière : Pixabay
Partager